Combinaison néoprène

Combinaison néoprène

En 1931, DuPont a inventé le néoprène, un type de caoutchouc synthétique obtenu par la polymérisation du chloroprène. C’est sans doute le meilleur matériau pour l’isolation, il est donc souvent utilisé pour fabriquer des combinaisons. Il s’adapte parfaitement au corps, reste souple au fil du temps et vous protège de l’hypothermie. Le principal ingrédient du néoprène des combinaisons est l’élément carbone (C), un élément dérivé du pétrole. Mais nous récoltons aujourd’hui cet ingrédient principal à partir du calcaire et d’autres sources à forte teneur en carbone plus respectueux de l’environnement. Il existe de nombreux types de néoprène, dont les caractéristiques, le prix, les applications et l’impact sur l’environnement diffèrent, comme le néoprène CR, le néoprène calcaire ou le polychloroprène…

Mousse néoprène

Nous utilisons de la mousse néoprène tranchée en différentes épaisseurs pour fabriquer nos combinaisons. Les différentes qualités de mousses ont des capacités et des caractéristiques variées. En général, plus la mousse est souple et douce, plus elle est haut de gamme. Dans les paragraphes suivants, vous en apprendrez davantage sur les différents types de néoprènes disponibles.

Néoprène CR: à base de pétrole ou de calcaire

Le type de néoprène le plus courant est le néoprène CR appelé également caoutchouc chloroprène, simplement CR ou polychloroprène. Il est initialement fabriqué à partir de pétrole, ce qui est nocif pour l’environnement, mais il est possible aujourd’hui d’utiliser du calcaire, beaucoup plus écoresponsable, pour le remplacer.

Néoprène à base de pétrole

Le néoprène à base de pétrole est la méthode traditionnelle de fabrication du néoprène, inventée dans les années 1950. Il est évidemment beaucoup moins respectueux de l’environnement que les nouvelles versions disponibles, comme le néoprène calcaire par exemple.

SRFACE sustainable wetsuit

Néoprène écoresponsable

Contrairement au néoprène à base de pétrole, l’invention du néoprène calcaire a eu un impact favorable sur la fabrication des combinaisons. Celui-ci a transformé l’industrie des modèles haut de gamme pour la rendre plus durable et plus respectueuse de l’environnement. Chaque entreprise donne un nom différent à son néoprène écoresponsable. Il y a par exemple le néoprène japonais Yamamoto, le Bioprène, une alternative encore plus “verte” ou encore le Yulex, fabriqué à partir de caoutchouc naturel. Nous avons choisi d’utiliser ce dernier car il nous semble est le meilleur compromis, il gagne d’ailleurs en popularité de jour en jour… Le fait que nous utilisions le néoprène limestone, à base de calcaire et le Yulex sur nos différents modèles de combis témoigne de notre engagement pour une industrie plus respectueuse de l’environnement.

Néoprène limestone

Dans les années 1960, il est devenu possible de fabriquer du néoprène en utilisant une méthode différente. Le principal composé du néoprène reste le chloroprène, mais au lieu d’utiliser des ingrédients dits “sales” issus du pétrole, on utilise alors du carbonate de calcium provenant du calcaire. Le calcaire est souvent extrait au Japon, où les fabricants le transforment en copeaux caoutchouteux. Ils font fondre ces copeaux et les soumettent à un processus chimique. Ils injectent alors de l’air à la substance fondue et font cuire le tout en un bloc de mousse néoprène. Ce bloc est ensuite découpé selon l’épaisseur désirée pour faire une combi. Cela varie de 0,4 mm à 10 mm d’épaisseur. En plus de ses propriétés d’étirement, de flexibilité et d’isolation, ce néoprène est moins nocif pour l’environnement. C’est pourquoi le néoprène calcaire fait partie des néoprènes les plus flexibles et les plus écologiques.

Néoprène japonais

Le Japon est aussi connu pour son néoprène haut de gamme: les blocs de néoprène CR, les feuilles de mousse prêtes à découper ou les modèles de combinaisons. Denka est un des plus gros producteurs qui produit la majorité du néoprène Japonais Limestone.

Caoutchouc naturel et yulex pur

Une façon complètement différente de fabriquer des combinaisons est d’utiliser du caoutchouc naturel. Il est fabriqué à partir de la sève latex prélevée sur des hévéas. Il se compose principalement de polymères, d’un composé organique, l’isoprène et d’eau. Les hévéas poussent dans les régions tropicales du monde entier. Yulex utilise ce caoutchouc naturel comme principal ingrédient pour fabriquer des matériaux comme le néoprène, adapté à la fabrication de combinaisons. Yulex est une alternative très intéressante sachant que les plantations d’hévéas prélevées sont certifiées FSC.

Mousse SBR

La mousse SBR est similaire au néoprène et peut être doublée en nylon ou en polyester pour avoir la même apparence que celui-ci. Cependant, les qualités d’étirement de cette mousse sont plutôt médiocres et elle ne résistent pas bien aux UV et aux lavages. C’est pourquoi les fabricants l’utilisent pour des combis très bon marché de faible qualité. Evitez donc de choisir ce matériau pour votre prochaine combinaison d’hiver.

Single lined wetsuit neoprene mesh smoothskin surface next to double lined neoprene

Revêtement

En doublant une combinaison, nous la rendons résistante aux abrasions, aux impacts et aux agressions dues à une utilisation répétée. Une combinaison peut être soit à doublure simple, soit à double revêtement. Le smoothskin et le glideskin sont des exemples de néoprène à doublure simple. Les doublures peuvent également être en polyester, en nylon, en élasthanne ou en lycra.

SRFACE wetsuit neoprene outside 360 stretch lining

Néoprène à double revêtement

Qu’est-ce que le néoprène à double revêtement? Après avoir découpé la mousse de néoprène en feuilles de la bonne épaisseur, nous collons sur les deux surfaces une couche de tissu stretch. Il devient alors beaucoup plus résistant aux coupures d’ongles par exemple, ou autres agressions extérieures.

Single lined wetsuit neoprene mesh smoothskin surface

Néoprène à simple revêtement

Le néoprène à simple revêtement possède plusieurs noms: mesh, glideskin ou smoothskin. Plus la maille est fine, plus la peau est lisse et brillante, comme une peau de phoque. Il possède des propriétés d’isolation avérées notamment contre le vent.

SRFACE wetsuit with water-repellent mesh chest panel with water droplets

Protection contre le vent

Nous utilisons sur nos combinaisons du néoprène à simple revêtement pour les panneaux de la poitrine et du dos afin de vous garder au chaud même dans des conditions ventées et froides. Ce type de néoprène vous protège contre le refroidissement dû au vent et vous isole davantage que le néoprène à double revêtement. Nous recouvrons en plus l’intérieur de ces panneaux d’une doublure tissée en nylon ou en polyester pour un confort optimal sur la peau.

SRFACE wetsuit inside quick dry plush lining with neotape and 360 stretch lining

Doublure intérieure

La doublure intérieure du néoprène est la finition tissée et collée sur la surface intérieure d’une combinaison. Cette doublure est fabriquée en polyester, en nylon, en élasthanne, en lycra ou en une association de plusieurs de ces matériaux. Elle possède des propriétés diverses.

Surfer paddling in the snow wearing a SRFACE hooded wetsuit

Isolation thermique

L’isolation thermique permet de réduire le transfert de chaleur entre des objets ayant des températures différentes. Dans le cas d’une combinaison, le but est de vous protéger de l’eau froide et du vent. Elle garde la chaleur corporelle à l’intérieur. Plus la mousse néoprène est épaisse, meilleure est l’isolation et plus vous restez au chaud dans l’eau froide.

SRFACE wetsuit on surfer on wave with sunset

Étirement

L’étirement représente le pourcentage d’allongement de la mousse brute de néoprène. Nous mesurons cet allongement avant de coller la doublure sur la mousse. Plus le pourcentage d’allongement est élevé, plus la mousse est souple. Les moins flexibles et plus rigides ont un pourcentage d’allongement d’environ 150 à 200 %. Les plus souples et généralement plus légères se situent aux alentours des 350~400%.

Résistance aux agressions extérieures

La mousse néoprène se détériore avec le temps, elle devient fragile et se craquelle. Si cette étape tarde c’est que la mousse néoprène est de qualité. Un facteur important est la capacité de résistance aux rayons UV et aux agressions extérieures. Pour augmenter la durée de vie de votre combinaison, ne la laissez jamais sécher en plein soleil.

Normes HAP

Les HAP sont des composés chimiques représentant un risque potentiel de développer certaines maladies. Ils sont présents dans les pneus par exemple, mais dans d’autres produits en caoutchouc du quotidien. Des exemples de HAP toxiques sont l’acénaphtène, l’acénaphtylène, l’anthracène, le fluoranthène, le fluorène, le phénanthrène, le pyrène, le chrysène et le dibenzo anthracène.

Le comité allemand pour la sécurité des produits, en accord avec l’annexe XVII de REACH concernant les HAP, a déterminé les normes pour 18 limites admissibles de HAP dans les biens de consommation. Le néoprène SRFACE est classé dans la catégorie 2 (autres produits) dont les critères sur 18 doivent être inférieurs à 0,5 ppm. En d’autres termes, ne vous inquiétez pas, aucun HAP nocif ne peut être trouvé dans nos combis. Nous ne vendons que des produits conformes à la liste REACH SVHC. Pour en savoir plus sur ce sujet, cliquez ici.

surfer in SRFACE wetsuit in urban city

Conclusion

Lorsque vous achetez une combinaison, assurez vous que le type de néoprène soit en adéquation avec vos besoins. Ne vous faîtes pas avoir par tous ces noms sophistiqués, ce qui importe c’est comment et avec quoi il est fabriqué.

Prêt à surfer?

A partir de €179